Cafés, restaurants & bars
La cuisine de Tianjin2015-03-05 14:19
Les spécialités culinaires de Tianjin sont marquées par de fortes caractéristiques locales, elles sont nombreuses mais il y en a trois, qu’on appelle les « Trois grandes spécialités de Tianjin », qui sont particulièrement célèbres. Parmi les autres, également renommées, figurent les crêpes frites, le gigot d’agneau aux huit trésors de Guanshengyuan, les gâteaux frits Tangmian Luji, les raviolis Baiji, les biscuits secs Zhilanzhai, le Guoba de Dafulan (une sorte de soupe très riche), les Kansubao de Shitoumen (des petites brioches farcies végétariennes), les si colorés petits gâteaux Shouli, etc. Certaines de ces spécialités sont exportées dans le monde entier. La cuisine locale de Tianjin a une saveur qui n’appartient qu’à elle.
Les restaurants de spécialités sont très nombreux à Tianjin ; il y a bien sûr le plus que centenaire Goubuli, mais aussi le Kiessling, ouvert à la fin de la dynastie Qing par un chef allemand, le restaurant de canard laqué Zhengyangchun qu’appréciait tant le Président Mao Zedong, ou encore le restaurant halal Hongqishun de Jinmen, qui compte plus de 70 ans d’histoire etc. Dans ces endroits, vous pourrez apprécier les spécialités les plus diverses, mais aussi vous imprégner d’une authentique culture de Tianjin.
La culture gastronomique de Tianjin est célèbre, à tel point que beaucoup de personnes n’y viennent que pour s’y régaler. Pour manger à Tianjin, le moyen le plus sûr de gagner du temps est de se rendre dans les rues de spécialités gastronomiques du Sud, qui non seulement sont le meilleur endroit pour profiter des bonnes choses que propose Tianjin, mais qui constituent aussi un des « Dix paysages de Tianjin ». Pour les spécialités locales de la ville, vous pouvez aussi opter pour la rue des spécialités locales ou la rue de la gastronomie Octobre du District de Heping, etc. En outre, Tianjin possède aussi quelques vieilles enseignes, comme Guishunzhai, Xiangdezhai et tant d’autres.
Ce qui intéresse le plus les étrangers en Chine, c’est la gastronomie. Mais les Chinois aussi sont curieux des gastronomies étrangères, et ils ont à leur tour rejoint aussi les rangs de ceux qui apprécient les cuisines « exotiques ». Avec les exigences de plus en plus élevées de Tianjin en matière de besoins alimentaires, de nombreux restaurants de cuisine étrangère ont fleuri à Tianjin, qui ont permis, en s’ajoutant aux saveurs locales de Tianjin, de satisfaire tous les goûts de la population.
Goubuli2015-03-05 14:21
Le restaurant Goubuli, autrefois connu sous le nom de « Deju », a plus de cent ans d'histoire. Ce nom vient de son fondateur, Gao Guiyou, dont le surnom était « Gouzi » (« Petit chien »). Ses petits pains à la vapeur étaient tellement populaires auprès des clients qu’il était trop occupé pour avoir le temps de parler avec les clients, ce qui faisait que les gens se moquaient de lui en disant « Gouzi vend ses petits pains et rien d’autre ne l’intéresse ». Le temps passant, le nom « Goubuli » devint célèbre, faisant tomber celui de « Deju » dans l’oubli. Les petits pains sont faits d’une pâte demi-levée farcie de viande fraiche et cuits à la vapeur, dont le processus de confection se fait en huit étapes. Les petits pains ne comptent pas moins de quinze plis, ils sont d’une beauté exquise, copieux et délicieux, riches mais pas gras. Goubuli a conquis les suffrages des clients, mais aussi des visiteurs étrangers, de tous âges.
La boutique des gâteaux frits Erduoyan a été fondée sous le règne de l’Empereur Guangxu de la Dynastie Qing ; le propriétaire de première génération Liu Wanchun, ouvrit une boutique dans le hutong Erduoyan, une petite ruelle étroite située Beimenwai Road et bien qu’il ait accroché à l’extérieur de la boutique un panneau portant le nom « Zeng Sheng Cheng », les gens l’appelèrent toujours « Gâteaux frits Erduoyan ». Le gâteau frit Erduoyan est cuit avec de l’huile de sésame pure, et il possède quatre caractéristiques, « jaune, tendre, ferme, parfumé ». Son odeur est envoutante, et quand on le mange, il se révèle croustillant et délicieux, sucré et souple, mais avec une surface extérieure craquante. Comme il est très chaud, soufflez un peu dessus avant ; brûlant, doux, collant, il est aussi très juteux, et si vous ne faites pas attention, vous risquez fort de vous faire éclabousser… en décembre 1997, il a été désigné « Snack de Chine » par l’Association de la cuisine chinoise. Les gâteaux frits Erduoyan, avec les petits pains à la vapeur de Goubuli et les Mahua (torsades de pâte frite) de la 18e Rue ont reçu la distinction de « Trois grandes spécialités de Tianjin » de la part de l’association de la cuisine et du comité commercial municipaux.
1 2 3 4 

Les 5 marques de tourisme

Illustration de Tianjin

  • Pendant les cent dernières années de l'histoire moderne de la Chine, Tianjin a joué un rôle important et a eu une grande influence ; carrefour des cultures chinoise et occidentale, ses ressources culturelles sont uniques.
  • Tianjin est une des quatre municipalités de la Chine, une des plus grandes villes côtières ouvertes de Chine du Nord, mais aussi une ville historique, culturelle et touristique.
  • Tianjin est une des quatre municipalités de la Chine, une des plus grandes villes côtières ouvertes de Chine du Nord, mais aussi une ville historique, culturelle et touristique.
  • Avec le développement rapide du statut de la ville de Tianjin en tant que destination touristique, des manifestations nationales et internationales ont organisé nombre de réunions importantes à Tianjin.

Número de téléphone

(022) 12301

Préparé par le Bureau du Tourisme de Tianjin
Informations légales intellectuelles :
Centre d'informations
Tourisme de la municipalité de Tianjin
Jin ICP No. d'enregistrement 11004736-3
Téléphone: 022-12301 Code postal: 300061